En passant

Faillir être flingué, Céline Minard

27 Sep

Image

« La marche dans la tête des deux hommes était devenue un pauvre chant, une litanie monotone, répétitive, insistante. Ils ne pensaient pas, ils ne marchaient pas, ils avançaient peut-être, ils étaient vivants. » p149

« Il courait derrière les chevaux, parmi les chevaux, il courait avec le même instinct, envahi par leur masse parcourue de courants et de frissons, emballé. Il perçut l’odeur de l’eau avant de l’entendre exploser sous leurs pieds […] Il ne sut pas comment il se retrouva sur un cheval, ni combien de temps il l’avait monté avant de se rendre compte qu’il était un homme et qu’il pouvait lâcher ses longes. Il les lâcha. En se tournant, il vit qu’il avait semé tout ensemble amis et ennemis, que l’air était sec et qu’il était à la tête d’un troupeau de trois cents chevaux plus rapides que la pluie. » p160

« Le jour de ses douze ans, il s’était aperçu en attrapant des grenouilles qu’il avait vécu plus longtemps dans les bois que sous le toit paternel. Qu’il avait mieux dormi à chaque fois qu’il avait pu dormir en plein air. Qu’il avait mieux mangé. Qu’il s’était senti moins seul. […] Chaque pas qu’il avait fait par la suite, il l’avait fait depuis cet endroit enfoui dans les bois. Et il avait vécu ce qui restait de son enfance avec la conscience aiguë de son indiscutable souveraineté par rapport à sa propre vie. Une conscience à laquelle il n’était pas près de renoncer. » p312

Faillir être flingués, Céline Minard, Rivages, 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :