Tag Archives: Best Of 2015

Best of 2015 #Jen

30 Déc
Mot d’ordre : tous azimuts ! Et ça ne s’arrangera pas en 2016 !

IMG_3266

La découverte d’un univers : Lecteur cherche aventure désespérément

Jasper Fforde et sa relecture déjantée des grands classiques, le Monty Python de la science fiction !!

9782264033895

 

 

La carte postale qu’on ne peut que s’envoyer à soi-même… Lisez plutôt.

 

 

 

 

 

 

book_666_image_cover

L’auteur français qu’on aimerait rencontrer un jour : Bruce Bégout. Parce qu’il faut vraiment que je lui demande comment il fait pour être aussi génial. Puissant. Fin. Brillant. Et s’il a un truc particulier contre Kate Moss et les périphéries en général.

 

 

Publicités

Best of 2015 #Kelly

28 Déc

Du jazz et des Lumières !

IMG_3912

La claque de la rentrée : Survivre à ses parents 

Une enfance peuplée d’artistes et de poètes, des rencontres avec les plus grands jazzmen de l’époque, une si grande liberté… Ou un grand abandon ? Un peu les deux, forcément, des « contes » entre témoignage lucide, et hommage touchant.

alejo_carpentier_2

La carte postale baroque : les Lumières aux Antilles, un parfum révolutionnaire flotte avant l’heure sur La Havane… Reconstitution flamboyante aux descriptions rococo, Le Siècle des Lumières dévoile les mille facettes d’une autre Révolution française.

Best of 2015 #Pam

16 Déc
Bilan : Pas mal de fumisteries anglaises, une histoire américaine et une bonne dose de daïquiris sous les ventilateurs assidus de La Havane… De quoi accueillir 2016 dans la sérénité !

 

L’article le plus lu : Join the club ! IMG_3913

Des lords anglais et leur amour inconditionnel pour le tabac, la pipe, et les amis discrets… Emparez-vous de votre meilleur cigare et rejoignez le club !

 

 

Le chouchou : La révolte des cœurs sages WP_20150716_01_06_11_Pro

Un retour aux terres de l’enfance, une mise au point, un nouveau départ. L’histoire est simple, le style unique. La grande découverte de l’année, sans conteste.

 

 

9034-gfSans oublier la carte postale littéraire  : Graham Greene fait revivre La Havane glamour et scintillant des années 50, où l’incompétence des services secrets britanniques alliée à la naïveté d’un vendeur d’aspirateurs crée le quiproquo du siècle…

 

%d blogueurs aiment cette page :